L'Allemand Schaüble élabore pour l'UE des réformes post-Brexit - presse

mercredi 29 juin 2016 10h35
 

BERLIN, 29 juin (Reuters) - Des règles budgétaires plus strictes pour les Etats de l'Union européenne et une Commission européenne allégée sont deux éléments importants du projet de réforme élaboré par les conseillers du ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble, en vue de la sortie du Royaume-Uni de l'UE, rapporte mercredi le quotidien Handelsblatt.

Le projet du ministre, dont la politique très stricte a permis à l'Allemagne d'atteindre l'équilibre budgétaire pour la première fois depuis 1969, ne devrait pas manquer de susciter des résistances en France et en Italie, deux pays qui ont recours à l'emprunt pour stimuler la croissance.

"Les Etats membres ne doivent pas être exonérés de la responsabilité de mettre en place des budgets stables et des réformes de structures en faveur de la croissance", déclarent les experts allemands cités dans le projet de réforme, selon le quotidien allemand.

Le journal économique évoque aussi l'idée d'un organisme indépendant chargé de superviser la mise en oeuvre des règles budgétaires au sein de l'UE ainsi qu'une réduction de la taille de la Commission européenne, souvent critiquée pour sa bureaucratie. Le quotidien ne donne pas de précision sur ce dernier point.

La Cour des comptes européenne a jugé cette année que la Commission n'était pas cohérente dans l'application des règles budgétaires qui obligent les Etats membres à maintenir leurs déficits à moins de 3% de leur produit intérieur brut (PIB) et à limiter leur endettement à 60% du PIB.

La France a obtenu l'an dernier deux années supplémentaires pour se mettre en conformité avec les règles de déficits. Cette indulgence a par le passé suscité des critiques d'Etats d'Europe du Nord, notamment de l'Allemagne, qui prévoit d'avoir un budget équilibré jusqu'en 2020. (Gernot Heller; Danielle Rouquié pour le service français, édité par Marc Angrand)