Draghi: Les effets d'un Brexit moins négatifs que redoutés

mercredi 29 juin 2016 00h31
 

BRUXELLES, 29 juin (Reuters) - Le président de la Banque centrale européenne (BCE), Mario Draghi, a déclaré aux dirigeants européens réunis à Bruxelles que les effets d'un Brexit étaient moins négatifs qu'on ne le redoutait, a rapporté mardi soir le président du Conseil européen, Donald Tusk.

D'après un autre responsable de l'UE, Draghi partage l'avis d'économistes du secteur privé qui estiment globalement de 0,3 à 0,5% l'impact négatif du vote en faveur du Brexit sur la croissance en zone euro sur les trois prochaines années.

Début juin, avant le référendum britannique de jeudi dernier, la BCE tablait sur une croissance en zone euro de 1,6% cette année et de 1,7% en 2017 et 2018.

Selon ce même responsable européen, Draghi a également indiqué aux chefs d'Etat et de gouvernement qu'il y avait un risque que les pays hors de l'Europe commencent à penser que l'Union européenne est ingouvernable et a recommandé aux Etats membres de répondre à cette inquiétude. (Noah Barkin et Francesco Guarascio; Juliette Rouillon et Henri-Pierre André pour le service français)