LEAD 1-ABE et compensation relocalisées en zone euro post-Brexit-Responsable UE

mardi 28 juin 2016 18h08
 

(Actualisé avec des précisions)

BRUXELLES, 28 juin (Reuters) - L'Union européenne (UE) transfèrera le siège de son régulateur bancaire, actuellement à Londres, soit à Paris soit à Francfort à la suite de la décision de la Grande-Bretagne de quitter l'UE, tandis que la Banque centrale européenne (BCE) insistera pour que les opérations de compensation en euro se fassent dans la zone euro, a dit un haut fonctionnaire européen mardi.

Londres avait réussi à faire barrage avec succès à la BCE en 2015 auprès du Tribunal, la deuxième plus haute instance juridique européenne, sur la question des chambres de compensation. Cela avait épargné au London Stock Exchange d'avoir à relocaliser une bonne partie de sa chambre de compensation LCH.Clearnet en Europe continentale.

Mais si la BCE - qui affirme que baser les chambres de compensation en zone euro faciliterait son intervention en cas de problèmes - finissait par avoir gain de cause, l'influence de Londres en tant que place financière en serait altérée.

"C'en est fini de l'histoire de l'union multi-devises et c'est pourquoi l'Autorité bancaire européenne (ABE) ira soit à Paris soit à Francfort", a-t-il déclaré.

"C'est pourquoi on peut être certain que la BCE va instaurer sa politique de localisation dès à présent, pas demain, pas dans deux semaines, mais ça se fera dans les deux ans", a-t-il ajouté, faisant référence au principe de localiser dans la zone euro les chambres de compensation dans la monnaie unique.

L'ABE, qui a pour mission de rédiger et de faire respecter les règles applicables à l'ensemble des banques de l'UE, sera sans doute relocalisée bientôt, avaient dit deux responsables de l'UE à Reuters immédiatement après le référendum.

Le choix de déplacer l'ABE à Paris ou à Francfort ruinerait les espoirs de l'Italie de l'accueillir à Milan. (Robin Emmott, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Bertrand Boucey)