Brexit-Norwegian pourrait augmenter ses vols depuis Paris

lundi 27 juin 2016 16h37
 

PARIS, 27 juin (Reuters) - Le déménagement d'établissements financiers de Londres vers Paris à la suite du Brexit pourrait inciter Norwegian à accroître ses vols à partir de la capitale française, a déclaré lundi à Reuters son PDG, Bjorn Kjos.

"Certains d'entre eux s'installeront probablement à Paris, ce qui va aider Paris", a-t-il dit à l'issue d'une conférence de presse à Paris de la troisième low cost européenne derrière Ryanair et EasyJet. "Nous allons bâtir un réseau bien plus étendu au départ de Paris".

Les compagnies aériennes européennes chutent de nouveau en Bourse lundi, les investisseurs s'inquiétant de l'effet du Brexit sur la demande en voyages, easyJet et IAG (British Airways et Iberia) ayant toutes deux lancé des avertissements depuis le référendum.

EasyJet perd ainsi près de 24%, IAG 15%, contre près de 13% pour Ryanair , près de 9% pour Lufthansa et plus de 5% pour Air France-KLM vers 16h30.

Bjorn Kjos a toutefois observé qu'une faiblesse de la livre pourrait inciter davantage de touristes à prendre l'avion pour le Royaume-Uni et noté que la chute de la couronne norvégienne dans le sillage du cours du pétrole n'avait pas découragé les Norvégiens à voyager.

Norwegian a des filiales au Royaume-Uni et en Irlande pour pouvoir se développer mondialement sans être limitée aux seuls droits de trafic négociés par la Norvège.

"Nous sommes un peu mieux lotis que les autres parce que nous avons une licence dans l'Union européenne, une au Royaume-Uni et une en Norvège : nous sommes couverts !" a déclaré Bjorn Kjos.

Le département américain des Transports a annoncé mi-avril son intention d'accorder des droits de trafic à la filiale irlandaise de Norwegian, ouvrant la voie à des vols transatlantiques à prix cassés.

Depuis Paris, Norwegian propose des vols aux Etats-Unis vers New York, Los Angeles et Fort Lauderdale (Floride).

Norwegian a transporté en 2015 près d'un million de passagers à partir de la France où elle assure 32 lignes, dont sept aux Antilles. Ses capacités en France augmenteront de 26% cette année, à 1,41 million de sièges disponibles. (Cyril Altmeyer, édité par Jean-Michel Bélot)