Turquie-L'opposition nationaliste empêchée de changer de chef

lundi 27 juin 2016 13h59
 

ANKARA, 27 juin (Reuters) - Une instance électorale turque s'est prononcée lundi contre la tenue d'un vote destiné à changer la direction du Parti d'action nationaliste (MHP, opposition) afin de désigner une nouvelle équipe qui risquait de contrarier les projets de réformes constitutionnelles du président Recep Tayyip Erdogan.

Plusieurs membres du MHP ont engagé une procédure visant à remplacer l'actuel chef de file du parti, Devlet Bahceli, considéré comme incapable de séduire une frange de l'électorat nationaliste turc qui, déçue, a choisi de soutenir Erdogan.

Ces frondeurs ont tenu une réunion le 19 juin et réécrit plusieurs dipositions des statuts du MHP afin d'organiser un congrès au cours duquel aurait été voté le remplacement de Bahceli.

Un tribunal a invalidé vendredi ces modifications des statuts et les services électoraux du quartier de Cankaya à Ankara ont annoncé lundi que le vote sur le remplacement de Bahceli ne pourrait avoir lieu comme prévu le 10 juillet.

Les frondeurs du MHP comptaient sur la personnalité de Meral Aksener, une femme de 59 ans, considérée comme capable de rallier une partie de l'électorat nationaliste qui sert tourné vers les conservateurs d'Erdogan.

Une telle situation aurait réduit les chances du chef de l'Etat d'obtenir une majorité solide au parlement pour faire adopter la réforme constitutionnelle par laquelle il veut imposer un régime présidentiel en Turquie.

(Ercan Gurses; Pierre Sérisier pour le service français)