LEAD 2-Les banques centrales cherchent à rassurer les marchés

vendredi 24 juin 2016 18h12
 

(Actualisé avec communiqués du G7 et de la Fed)

par William Schomberg et Joshua Franklin

LONDRES/ZURICH, 24 juin (Reuters) - Plusieurs des grandes banques centrales de la planète se sont efforcées vendredi de rassurer des marchés pris dans la tourmente après le choix de la Grande-Bretagne de quitter l'Union européenne (UE), allant jusqu'à intervenir directement sur le marché des changes.

La Banque d'Angleterre (BoE) s'est ainsi déclarée prête à débloquer 250 milliards de livres sterling (200 milliards d'euros) supplémentaires ainsi que des liquidités "importantes" en devises et son gouverneur, Mark Carney, a assuré qu'elle prendrait des mesures supplémentaires en cas de besoin.

La Banque centrale européenne (BCE) a annoncé qu'elle se tenait prête à injecter si nécessaire des liquidités en euros et en devises. "A la suite du résultat du référendum au Royaume-Uni, la Banque centrale européenne surveille attentivement les marchés financiers et entretient des contacts étroits avec d'autres banques centrales", écrit-elle dans un communiqué.

La Réserve fédérale américaine s'est pour sa part dite disposée à approvisionner les marchés en dollars en coordination avec ses homologues.

Les banquiers centraux et les ministres des Finances du G7 ont tenu une téléconférence à l'issue de laquelle ils ont répété

qu'une volatilité excessive et des mouvements désordonnés des taux de change pouvaient nuire à la stabilité économique et financière, ajoutant être prêts à intervenir.

En dehors du Groupe des Sept, la Banque populaire de Chine (BPC) s'est engagée quant à elle à préserver la stabilité du yuan et à assurer une liquidité généreuse.   Suite...