Les banques centrales mobilisées face aux retombées du Brexit

vendredi 24 juin 2016 11h57
 

LONDRES/ZURICH, 24 juin (Reuters) - La Banque d'Angleterre (BoE) s'est déclarée vendredi prête à mobiliser un important soutien financier après la victoire des partisans de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne à l'issue du référendum de jeudi et plusieurs banques centrales du monde entier sont intervenues directement pour tenter de limiter l'impact économique et financier du scrutin.

La BoE est prête à débloquer 250 milliards de livres sterling (200 milliards d'euros) supplémentaires ainsi que des liquidités "importantes" en devises pour assurer la liquidité des marchés et elle prendra des mesures supplémentaires en cas de besoin, a déclaré son gouverneur Mark Carney.

La livre sterling a perdu jusqu'à 10% face au dollar, tombant à son plus bas niveau depuis 1985, et la Bourse de Londres perdait cédait près de 5% en milieu de matinée.

Les banques centrales craignent un assèchement rapide de la liquidité des marchés en cas de fortes variations des cours, ce qui priverait les entreprises de moyens de financement, au risque de peser sur la croissance économique.

"La Banque (d'Angleterre) n'hésitera pas à prendre les mesures supplémentaires nécessaires face à l'ajustement des marchés et à l'évolution de la situation économique britannique", a déclaré Mark Carney.

L'économie britannique montrait déjà des signes de ralentissement avant le référendum de jeudi et Carney avait averti qu'elle risquait une nouvelle récession en cas de victoire du camp du "Leave".

Signe du caractère exceptionnel de la situation financière, la Banque nationale suisse (BNS) a annoncé elle-même être intervenue sur le marché des changes pour faire baisser le franc suisse, l'une des valeurs refuge privilégiées par les investisseurs en cas de turbulences, et elle a promis de rester "active".

LE MARCHÉ DES CHANGES EST LE PLUS EXPOSÉ   Suite...