En Espagne, Podemos veut bouleverser le paysage de la gauche

jeudi 23 juin 2016 15h38
 

* Les Espagnols aux urnes dimanche pour la 2e fois en six mois

* La coalition Unidos Podemos devant le PSOE dans les sondages

* Aucune majorité ne de dessine au Parlement

* Les socialistes au centre de la stratégie de Podemos

par Sarah White

CORDOUE, Espagne, 23 juin (Reuters) - Sondage après sondage, la perspective de voir Unidos Podemos ravir dimanche au Parti socialiste espagnol (PSOE) sa place de chef de file de la gauche espagnole apparaît de plus en plus nette et la montée en puissance de la formation anti-austérité laisse craindre qu'une nouvelle fois, aucune majorité ne se dessine au Parlement.

S'inspirant de la Grèce, où le parti de la gauche radicale Syriza du Premier ministre Alexis Tsipras a relégué les socialistes du Pasok au rang d'observateurs, Pablo Iglesias, le dirigeant de la coalition Unidos Podemos, espère affaiblir considérablement le PSOE et le priver de toute chance de diriger un gouvernement.

Conscients du caractère historique de cette opportunité, les militants d'Unidos Podemos (Ensemble, nous pouvons) arpentent les régions où les scores risquent d'être les plus serrés pour arracher, siège par siège, cette place de deuxième formation politique espagnole qui, selon les sondages, leur tend les bras.

A Cordoue, Lorenzo Molina, libraire au chômage de 57 ans et électeur communiste de toujours, n'attend que cela, priant pour qu'arrive la "sorpasso", le jour de l'éclipse des socialistes.   Suite...