La BCE usera d'abord de persuasion au sujet des NPL-sces

jeudi 23 juin 2016 15h08
 

par Balazs Koranyi et Francesco Canepa

FRANCFORT, 23 juin (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) compte communiquer aux banques d'ici la fin de l'année ou le début 2017 des directives informelles sur les moyens de réduire leurs encours de créances douteuses, ont déclaré des sources jeudi.

La BCE, qui supervise 129 grandes banques de la zone euro, établira des objectifs qualitatifs et quantitatifs confidentiels mais tout ne sera pas forcément écrit, ont ajouté les sources.

Le procédé donnerait ainsi aux banques une certaine souplesse et laisse penser que la BCE compte dans un premier temps, sur ce dossier, user de persuasion plus que de contrainte.

Cela étant, la BCE ne s'est pas pour l'heure forgé d'opinion définitive, ce qui veut dire que cette dernière pourrait encore évoluer, surtout en ce qui concerne le calendrier de cette mesure, a observé l'une des sources.

La BCE n'a fait aucun commentaire.

Plombées par quelque 900 milliards d'euros de créances douteuses ou irrécouvrables, les banques tardent à tirer un trait sur cet héritage de la crise de la dette en Europe, redoutant de nouvelles pertes à inscrire à leur bilan et choisissant pour l'heure de restreindre la rémunération de leurs actionnaires et de leurs dirigeants.

C'est pourquoi les autorités sont soucieuses de donner un coup de pouce aux banques car cette montagne de créances pourries obère leurs valorisations, augmente leurs coûts de financement et en définitive freine la croissance économique, entravant ce faisant les efforts de la BCE pour la soutenir.

L'institut d'émission estime que 7,1% des prêts bancaires de la zone euro étaient en situation tangente à la fin de l'année dernière, près de cinq fois plus qu'aux Etats-Unis. L'Italie et la Grèce figurent parmi les plus mauvais élèves en la matière.   Suite...