La BoJ pourrait être amenée à agir en cas de turbulences-Kiuchi

jeudi 23 juin 2016 08h25
 

KANAZAWA, Japon, 23 juin (Reuters) - La Banque du Japon (BoJ) pourrait devoir assouplir sa politique monétaire si le référendum sur le maintien ou non du Royaume-Uni au sein de l'Union européenne provoque un choc sur les marchés qui affecte gravement l'économie japonaise, a déclaré jeudi Takahide Kiuchi, membre du comité de politique monétaire de la BoJ.

Mais cet ancien économiste de marché a ajouté qu'un nouvel assouplissement n'aurait pas beaucoup d'effet positif sur l'économie dans la mesure où, selon lui, le problème du Japon relève davantage de la faiblesse de la croissance potentielle que de l'insuffisance de la demande.

"Je ne pense pas que la BoJ ait techniquement atteint les limites (de l'assouplissement monétaire). Mais il est difficile de trouver des mesures à mettre en place dont les effets positifs compensent les effets négatifs à long terme," a-t-il dit lors d'une conférence après avoir rencontré des dirigeants d'entreprises à Kanazawa, sur la côté ouest du Japon.

Auparavant, Takahide Kiuchi, l'un des membres du comité de politique monétaire qui s'inquiètent du gonflement du bilan de la BoJ, avait redit que la banque centrale devrait revoir sa politique de taux d'intérêt négatif et se donner plus de temps pour atteindre son objectif de 2% d'inflation.

Il avait également jugé que les effets négatifs de la politique de soutien massif à la croissance de la BoJ l'emportaient sur ses effets positifs.

(Leika Kihara; Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marc Angrand)