LEAD 1-La BCE rouvre ses guichets aux banques grecques

mercredi 22 juin 2016 21h04
 

(Actualisé avec décision de la BCE)

par Balazs Koranyi

FRANCFORT, 22 juin (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) a rétabli mercredi l'accès des banques grecques à ses opérations habituelles de refinancement, ce qui leur permettra de se passer des liquidités d'urgence plus onéreuses dont elles dépendent depuis plus d'un an.

La BCE a ajouté qu'elle se pencherait ultérieurement sur la question de l'éventuelle inclusion de la dette souveraine de la Grèce dans son programme d'assouplissement quantitatif (QE), qui passe par des rachats de titres pour un montant mensuel de 80 milliards d'euros.

Cette décision de la BCE constitue une étape importante vers un retour à une forme de normalisation pour une économie toujours en récession, qui a bénéficé l'an dernier d'un troisième plan de sauvetage depuis 2010 pour 86 milliards d'euros et reste soumise à un contrôle des capitaux.

La mesure, qui entrera en vigueur mercredi prochain, est aussi l'une des premières conséquences concrètes de l'adoption par Athènes de nouvelles réformes, qui ont déjà permis le versement par le Mécanisme européen de stabilité (MES) d'une enveloppe de 7,5 milliards d'euros d'aides financières.

La BCE dit "reconnaître l'engagement du gouvernement grec dans la mise en oeuvre du programme d'ajustement macro-économique du Mécanisme européen de stabilité et s'attend en conséquence à la poursuite du respect de cette condition".

Les banques grecques n'ont plus accès aux opérations habituelles de refinancement de la BCE depuis le début de l'an dernier, une décision prise alors que leur pays, dont la richesse a fondu d'un quart depuis 2007, semblait jouer son avenir au sein de la zone euro.

La Grèce étant notée en catégorie spéculative ("junk") par les principales agences de crédit, la BCE faisait auparavant bénéficier son secteur bancaire d'une exemption à ses propres règles, celles-ci lui interdisant d'accepter des titres mal notés en garantie en échange de la fourniture de liquidités.   Suite...