La BCE inaugure les TLTRO II pour soutenir le crédit

mercredi 22 juin 2016 14h15
 

FRANCFORT, 22 juin (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) a lancé mercredi une nouvelle série de prêts à taux très faibles, voire négatifs, aux banques de la zone euro, l'une de ses dernières initiatives en date pour tenter de relancer le crédit, de doper la croissance et de faire remonter l'inflation.

Annoncées en mars, les "opérations de refinancement à plus long terme ciblées", dites TLTRO II, sont des prêts sur quatre ans dont le taux pourra être négatif - ce qui reviendrait pour la BCE à rémunérer les banques qui lui empruntent - à condition que les établissements emprunteurs augmentent elles-mêmes les prêts qu'elles accordent à l'économie réelle, entreprises et ménages.

Ce nouveau dispositif s'ajoute à l'arsenal sans précédent déjà déployé par la BCE, qui inclut des taux d'intérêt historiquement bas (et négatif pour celui des dépôts) et des achats de titres sur les marchés à hauteur de 80 milliards d'euros par mois.

Quatre opérations de TLTRO II sont prévues, au rythme d'une tous les trois mois.

Les banques paieront initialement un taux nul sur les montants empruntés mais elles pourraient être rémunérées par la banque centrale, à hauteur de 0,4% maximum, si elles atteignent des objectifs prédéfinis en terme de montants prêtés.

Les montants empruntés devraient toutefois rester limités, les banques disposant déjà d'un accès facile et très bon marché aux liquidités, largement supérieur en tout cas à la demande de des entreprises clientes.

Au cours des deux dernières années, les banques ont remboursé à la BCE 367,86 milliards d'euros empruntés dans le cadre des premiers TLTRO. Ce montant devrait être intégralement alloué aux TLTRO II. Au-delà, la BCE n'attend qu'une demande de l'ordre de quelques dizaines de milliards, ont dit à Reuters des sources proches du dossier.

Les banques ont jusqu'à jeudi pour déposer leurs demandes de prêts et la BCE annoncera les résultats de la première opération vendredi à 09h30 GMT.

(Balazs Koranyi; Marc Angrand pour le service français, édité par Véronique Tison)