Grèce-L'excédent primaire devrait être ramené à 1,5-2,0% post 2018

mercredi 22 juin 2016 12h19
 

ATHÈNES, 22 juin (Reuters) - L'excédent budgétaire primaire de la Grèce devrait être ramené au-delà de 2018 à 1,5-2,0% du produit intérieur brut (PIB), a dit mercredi le vice-ministre des Finances George Chouliarakis.

Dans le cadre de son plan de sauvetage international, Athènes a accepté de dégager un excédent primaire de 3,5% de son PIB en 2018 bien que le FMI et certains responsables politiques grecs jugent cet objectif irréaliste avant plusieurs décennies.

"Un engagement est un engagement (...) et nous devons honorer cet engagement si nous voulons rétablir et renforcer notre crédibilité", a-t-il déclaré au sujet des objectifs fixés par ses créanciers internationaux jusqu'en 2018.

"Mais nous devons reconsidérer le niveau des objectifs en matière d'excédent primaire au-delà de la durée de vie du plan, après 2018. Notre préférence va à un objectif d'excédent budgétaire primaire sensiblement plus faible au-delà de 2018, dans une fourchette allant de 1,5 à 2 pour cent", a-t-il dit lors d'une conférence. (Renee Maltezou et Lefteris Papadimas, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)