Quelque 30 mds d'euros sortis d'Italie en 2015 pour les soustraire au fisc

mardi 21 juin 2016 18h25
 

ROME, 21 juin (Reuters) - Le gouvernement italien estime que 30 milliards d'euros ont été transférés l'an dernier hors du pays pour les soustraire à l'impôt, a déclaré mardi le ministre de l'Economie, Pier Carlo Padoan.

Sur ce total, correspondant à 444 cas distincts, 21 milliards d'euros ont été déplacés par des personnes physiques ou morales qui ont déclaré des résidences fictives à l'étranger.

La tendance s'est poursuivie sur les cinq premiers mois de l'année, avec 220 cas supplémentaires de fausses résidences et de transferts à l'étranger "en particulier dans des régions connues pour le manque de transparence de leurs systèmes financiers", écrit la police financière dans un communiqué.

L'évasion fiscale est particulièrement forte en Italie. En 2015, selon le centre d'études et de recherches Eurispes basé à Rome, le manque à gagner en matière de rentrées fiscales a atteint les 270 milliards d'euros.

Le mois dernier, le président du Conseil, Matteo Renzi, a indiqué qu'une amnistie fiscale pour les contribuables acceptant volontairement de régulariser leur situation, appliquée l'an dernier, pourrait être de nouveau d'actualité cette année.

Ce dispositif avait permis au fisc de récupérer plus de 4 milliards d'euros. (Antonella Cinelli; Henri-Pierre André pour le service français)