La Fed prudente avec le Brexit, les moindres créations d'emplois-Yellen

mardi 21 juin 2016 16h37
 

WASHINGTON, 21 juin (Reuters) - Les risques à l'international et le ralentissement des créations d'emplois aux Etats-Unis justifient une approche prudente dans le relèvement des taux d'intérêt alors que la Réserve fédérale veut avoir confirmation que la reprise économique américaine est toujours sur les rails, a déclaré mardi sa présidente.

Intervenant devant la commission bancaire du Sénat, Janet Yellen a expliqué que la banque centrale avait été prise de court quelques semaines après avoir relevé ses taux en décembre par le ralentissement de la croissance américaine et l'évolution du contexte international, avec notamment les inquiétudes sur l'économie chinoise et la poursuite de la baisse des cours du pétrole.

Certaines de ces hypothèques n'ont pas disparu, a dit Yellen dont les propos ne laissent pas augurer d'un besoin urgent de relever à nouveau les taux.

"Le rythme d'amélioration du marché du travail semble avoir ralenti plus récemment, suggérant que notre approche prudente... reste appropriée", a déclaré la présidente de la Réserve fédérale.

Avant un nouveau durcissement de la politique monétaire, la Fed a besoin de s'assurer que la croissance de l'économie américaine et les créations d'emplois ont rebondi et qu'aucun choc ne résulte de l'issue du référendum sur le maintien du Royaume-Uni au sein de l'Union européenne, a prévenu Yellen.

(Howard Schneider et Jason Lange, Marc Joanny pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)