Plainte de fonds institutionnels allemands contre Volkswagen

mardi 21 juin 2016 15h36
 

LONDRES, 21 juin (Reuters) - Bentham Europe, un groupe de financement de contentieux, a rapporté mardi que le cabinet d'avocats Quinn Emanuel était à l'origine d'une des deux plaintes déposées en Allemagne contre Volkswagen pour le compte d'actionnaires institutionnels dans le cadre du scandale des émissions polluantes, réclamant des dommages qui pourraient atteindre des milliards d'euros.

"L'éventail des actionnaires représentés par Quinn Emanuel devrait rappeler à Volkswagen le besoin de dialoguer maintenant avec les actionnaires, de résoudre les problèmes et de se préoccuper de retrouver sa part de marché", a déclaré Jeremy Marshall, responsable de l'investissement chez Bentham Europe.

Bentham Europe, qui compte publier davantage d'informations après le dépôt de la deuxième plainte, a précisé que ces procès étaient directement liés à la forte baisse du cours de l'action Volkswagen dans la semaine du 21 septembre 2015.

VW, qui fait l'objet de plusieurs plaintes d'investisseurs, a vu son titre chuter depuis que le groupe a admis publiquement, le 22 septembre de l'an dernier, sa responsabilité dans le trucage de tests anti-pollution.

Bentham Europe a ajouté que les plaintes étaient déposées pour le compte d'actionnaires très divers du constructeurs, de fonds souverains à des sociétés internationales de gestion d'actifs en passant par des fonds de pension privés et publics dont le CalSTRS (California State Teachers' Retirement System). (Kirstin Ridley, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marc Joanny)