L'Inde va assouplir l'encadrement des investissements étrangers

lundi 20 juin 2016 14h14
 

NEW DELHI, 20 juin (Reuters) - Le gouvernement indien a annoncé lundi une refonte en profondeur des règles en vigueur en matière d'investissements directs étrangers (IDE), ce qui pourrait favoriser la création d'entreprises détenues à 100% par des capitaux non-indiens dans les secteurs de la défense et de l'aviation civile, mais aussi permettre à Apple ou Ikea d'ouvrir des magasins dans le pays.

Cette annonce intervient deux jours après l'annonce par le gouverneur de la banque centrale indienne, Raghuram Rajan, très apprécié par les marchés financiers mais critiqué au sein des milieux politiques, de sa décision ne pas briguer un nouveau mandat de trois ans.

Cette annonce inattendue a suscité des inquiétudes sur la poursuite des réformes économiques, dont Raghuram Rajan a été un élément moteur ces dernières années.

Le Premier ministre, Narendra Modi, a déclaré lundi sur Twitter que la réforme de l'encadrement des IDE ferait de l'Inde "l'économie la plus ouverte aux IDE du monde" et qu'elle permettrait de donner "un élan majeur à l'emploi".

Pour Shilan Shah, économiste en charge de l'Inde chez Capital Economics à Singapour, "ces changements sont assez importantes, particulièrement dans le contexte de ce qui s'est passé pendant le week-end avec la décision du gouverneur Rajan de démissionner".

"Cela pourrait permettre au gouvernement de montrer sa détermination à réformer et d'atténuer les réactions des investisseurs après la décision de Rajan."

DÉFENSE ET TRANSPORT AÉRIEN PARMI LES BÉNÉFICIAIRES

Le gouvernement Modi avait déjà annoncé un assouplissement des règles applicables aux IDE après une lourde défaite du BJP, le parti nationaliste du Premier ministre, lors d'élections régionales à l'automne dernier.   Suite...