Puma enquête sur les défaillances des maillots suisses dimanche à l'Euro

lundi 20 juin 2016 11h59
 

LILLE, 20 juin (Reuters) - Puma, équipementier officiel de la sélection helvétique de football, a annoncé lundi qu'il cherchait à déterminer les raisons pour lesquelles les maillots d'au moins quatre joueurs suisses s'étaient déchirés lors du match de dimanche soir contre la France à Lille.

En dehors de la qualité de la pelouse, unanimement critiquée, ce match qui s'est soldé par un nul 0-0 ne s'est pas déroulé dans des conditions exceptionnelles, ni sur le plan du jeu, ni sur le plan climatique. Pourtant, rien qu'au cours de la première mi-temps, trois joueurs suisses ont dû sortir du terrain pour changer de maillot.

"C'est la première fois que nous sommes confrontés au problème, que nous voyons nos maillots déchirés au cours d'un match. Cinq équipes Puma ont joué dix matches depuis le début du tournoi sans rencontrer le même problème", a déclaré le groupe allemand dans un communiqué.

"Nos équipes produits enquêtent actuellement sur le matériau du maillot. Nous publierons de nouvelles informations dès que nous en aurons."

Adidas, concurrent de Puma et qui équipe neuf des 24 équipes en lice à l'Euro, a expliqué à Reuters que les équipementiers fournissaient généralement trois maillots par joueur et par match.

"L'usage, pour ces maillots, c'est qu'un joueur en porte un pendant la première mi-temps, un autre pendant la deuxième mi-temps et que le troisième est gardé en réserve pour être utilisé sur le terrain ou pour être offert", a déclaré une porte-parole d'Adidas.

"Chaque maillot porté pendant le tournoi fait l'objet d'une personnalisation unique pour le match du jour, d'où la nécessité de fournir des maillots match par match."

Le gardien suisse, Yann Sommer, qui a terminé le match de dimanche avec un maillot intact, a déclaré ne voir aucune raison de changer d'équipementier.

"Cela peut arriver", a-t-il dit à la presse. "Cela montre qu'on se battait sur le terrain (...) Cela ne veut pas dire qu'il faut changer, Puma est formidable."

(Philip O'Connor; Marc Angrand pour le service français, édité par Véronique Tison)