Thomas Mair dit s'appeler "Mort aux traitres, liberté pour la GB"

samedi 18 juin 2016 11h41
 

LONDRES, 18 juin (Reuters) - Prié de décliner son identité devant une juridiction londonienne, Thomas Mair, inculpé pour l'assassinat jeudi de la député travailliste Jo Cox, a dit s'appeler "Mon nom est mort aux traitres, liberté pour la Grande-Bretagne".

Thomais Mair a été présenté samedi devant une juridiction de Westminster, à Londres, au surlendemain de la mort de la parlementaire dans sa circonscription de Birstall. (Michael Holden,; Nicolas Delame pour le service français)