USA-Le Dow Jones perd 0,33%, le Nasdaq cède 0,92%

vendredi 17 juin 2016 22h03
 

NEW YORK, 17 juin (Reuters) - La Bourse de New York a fini en baisse vendredi, ses trois principaux indices ayant pâti de la chute de plus de 2% du titre Apple ainsi que des incertitudes entourant l'avenir de la Grande-Bretagne au sein de l'Union européenne à l'approche du référendum à ce sujet qui sera organisé le 23 juin.

L'indice Dow Jones a cédé 0,33%, soit 59,10 points, 17.674,00. Le S&P-500, plus large, perdu 6,78 points, soit 0,33%, à 2.071,21. Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 44,58 points (-0,92%) à 4.800,343.

Sur l'ensemble de la semaine, le Dow Jones a cédé 1,1%, le S&P 500 1,2% et le Nasdaq Composite 1,9%, ces deux derniers enchaînant une deuxième baisse hebdomadaire de suite.

Alors que le S&P 500 était revenu le 8 juin à quelques 12 points de son record de clôture, les craintes de voir la Grande-Bretagne quitter l'Union européenne ont provoqué une brusque montée de l'aversion au risque qui a plombé l'indice de référence des gérants de fonds ainsi que l'ensemble des marchés actions mondiaux.

Cependant, la suspension de la campagne pour le référendum du 23 juin sur l'avenir du Royaume-Uni dans l'Union européenne après le meurtre, jeudi, de la députée travailliste pro-UE Jo Cox a réduit la pression baissière sur les marchés actions, en tout cas en Europe, et s'est traduite par un reflux de l'aversion au risque.

Le titre Apple a perdu 2,28% à 95,33 dollars après des informations de presse disant que les ventes de l'iPhone 6 pouvaient être suspendues en Chine après une décision des autorités de régulation de la propriété intellectuelle du pays, qui ont estimé que le produit enfreignait des brevets appartenant à une entreprise chinoise, d'interdire sa commercialisation.

Au cours de la séance, Apple a assuré que ses iPhone 6 et 6 Plus étaient toujours en vente en Chine, précisant que l'appel fait de cette décision la rendait suspensive, mais les propos du groupe n'ont pas entraîné un retournement à la hausse du titre. (Benoit Van Overstraeten pour le service français)