Gestion-Sorties massives sur les fonds actions britanniques-BAML

lundi 20 juin 2016 06h00
 

(Répétition sans changement d'une dépêche transmise vendredi)
    PARIS, 20 juin (Reuters) - Les fonds investis en actions
britanniques ont subi des dégagements massifs au cours de la
semaine au 15 juin à l'approche du référendum britannique sur le
maintien du Royaume-Uni au sein de l'Union européenne, une
perspective qui a provoqué une poussée d'aversion au risque dont
ont bénéficié les fonds dédiés aux métaux précieux, selon une
étude publiée vendredi par Bank of America Merrill Lynch Global
Research. 
    Les rachats nets sur les fonds en actions britanniques ont
totalisé 1,1 milliard de dollars (975 millions d'euros) sur la
période, le deuxième montant de rachats le plus élevé sur une
semaine depuis plus de dix ans, montre l'étude qui reprend des
données d'EPFR Global, société de recherche spécialisée dans le
suivi des flux de souscription des grandes sociétés de gestion
internationales.
    Graphique sur les souscriptions hebdomadaires sur les fonds
actions britanniques depuis 2005: bit.ly/1USNEW7
    
    Ces sorties nettes ont contribué aux nouveaux dégagements
sur les fonds en actions européennes qui ont atteint 4,7
milliards de dollars, le montant le plus élevé en sept semaines
pour cette catégorie, qui connaît ainsi sa dix-neuvième semaine
consécutive de dégagements. 
    Les fonds investis en actions émergentes ont enregistré des
rachats à hauteur de 1,9 milliard de dollars. En revanche, ceux
dédiés aux actions américaines ont collecté un milliard de
dollars.  Les fonds en actions japonaises ont aussi bénéficié de
souscriptions nettes (600 millions de dollars). 
    Au total, les sorties sur les fonds actions, toutes zones
géographiques confondues, atteignent 3,6 milliards de dollars
sur la période. 
    Les fonds obligataires, toutes catégories confondues, ont
subi leurs premières sorties nettes en onze semaines, pour un
montant de 1,2 milliard, le plus élevé en cinq mois. 
    Les fonds dédiés aux obligations en catégorie
d'investissement ont bénéficié d'entrées nettes pour la
quinzième semaine consécutive mais pour un montant de 800
millions de dollars, très insuffisant pour compenser les sorties
des fonds investis en obligations spéculatives: à 3,2 milliards
de dollars, celles-ci ont atteint un plus haut de cinq mois et
illustrent la poussée de l'aversion des investisseurs pour le
risque.
    Les fonds spécialisés sur les métaux précieux, l'or
principalement, ont en revanche collecté 1,1 milliard de dollars
sur la période et affichent des entrées nettes sur 21 des 23
dernières semaines. 
    
    Souscriptions(+)/Rachats(-) nets par grandes catégories de
fonds (en milliards de dollars):
 
                       Semaine au 15 juin         2016
 Actions                      -3,6              -109,70
                                             
 Obligataires                 -1,2               +74,59
                                             
 Monétaires                  -22,29              -74,16
                                             
 Matières premières           +1,08              +20,71
                                             
 
 (Marc Joanny, édité par Marc Angrand)