France-L'Insee prévoit 1,6% de croissance en 2016

jeudi 16 juin 2016 13h57
 

PARIS, 16 juin (Reuters) - La croissance de l'économie française devrait
s'établir à 1,6% en 2016, soit légèrement plus que les attentes du gouvernement,
grâce à la bonne tenue de la consommation des ménages et à l'accélération de
l'investissement des entreprises, estime l'Insee.
    Dans une note de conjoncture publiée jeudi, l'institut souligne que, grâce
aux effets des baisses de charges des entreprises et des aides à l'embauche dans
les PME, cette croissance sera plus riche en emplois, avec pour effet que le
taux de chômage reviendrait à 9,5% en France métropolitaine en fin d'année, soit
0,4 point de moins que fin 2015.
    Dans l'immédiat, l'Insee table sur un ralentissement de la croissance par
rapport au rythme élevé de début d'année : après +0,6% au premier trimestre,
elle serait de 0,3% au deuxième comme au troisième trimestres, puis de 0,4% au
quatrième.
    Le gouvernement table lui sur une hausse de 1,5% du produit intérieur brut
en 2016 alors que les organisations internationales sont un peu moins optimistes
que l'Insee : +1,3% pour la Commission européenne, +1,4% pour l'OCDE et "près de
1,5%" pour le FMI.   
    
     Tableau des prévisions de l'Insee (en % sauf les contributions à la
croissance qui sont exprimées en point).
                             T1(*)   T2     T3     T4     2016    2015
 PIB                          0,6    0,3    0,3    0,4     1,6    1,2
                                                                 
                                                                 
                                                                 
                                                                 
 Importations                 0,6    0,2    0,4    0,7     3,9     6,4
 Consommation des             1,0    0,2    0,2    0,4     1,6     1,5
      ménages                                                    
 Consommation des             0,4    0,3    0,3    0,3     1,5     1,4
 administrations                                                 
 Investissement               1,6    0,1    0,3    0,4     2,9     0,9
  - Entreprises               2,4    0,2    0,5    0,6     4,7     2,7
  - Ménages                   0,3    0,0    0,2    0,2     0,2    -0,8
  - Administrations           0,9   -0,2    0,0    0,2     0,9    -3,9
 Exportations                 0,0    0,9    0,3    0,6     1,8     6,0
 Contributions                                                   
     (en point) :                                                
  - Demande intérieure        1,0    0,2    0,3    0,4     1,9     1,4
  - Variation des stocks     -0,2   -0,1    0,1    0,0     0,4     0,1
  - Commerce extérieur       -0,2    0,2   -0,1    0,0    -0,7    -0,3
 Taux de marge des           32,2   32,3   32,4   32,4    32,3    31,4 
 entreprises                                                     
 Taux d'épargne des ménages  14,6   14,5   14,6   14,3    14,5    14,5
 Taux de chômage BIT (**):                                       
  - France métropolitaine     9,9    9,8    9,6    9,5     9,5     9,9
  - France entière           10,2   10,1    9,9    9,8    10,2     9,8
    (*) les données du premier trimestre sont celles de la deuxième estimation
des comptes de la période publiée fin mai par l'Insee, à
l'exception du taux de marge des entreprises et du taux d'épargne des ménages,
qui restent à l'état de prévision.
    (**) les chiffres du taux de chômage pour 2015 et 2016 sont ceux du dernier
trimestre de chacune des deux années.

 (Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse)