LEAD 1-Aveva annonce être de nouveau en discussion avec Schneider

lundi 13 juin 2016 16h03
 

* Schneider et Aveva ont déjà discuté rapprochement l'an dernier

* Ils avaient jeté l'éponge pour des questions de complexité et de valorisation

* Schneider investissait E756 mlns selon le projet initial (Actualisé avec cours, précisions et no comment de Schneider)

PARIS, 13 juin (Reuters) - L'éditeur britannique de logiciels industriels Aveva a annoncé lundi avoir repris des discussions avec le français Schneider Electric, six mois après l'abandon d'un premier projet de rapprochement.

Dans un communiqué publié en réaction à un article de presse, Aveva explique avoir reçu une offre révisée et conditionnelle du spécialiste des équipements électrique basse et moyenne tension, et avoir engagé avec lui des discussions préliminaires.

L'été dernier, Schneider avait présenté un accord pour fusionner ses propres activités avec celles d'Aveva et pour prendre une participation majoritaire dans la nouvelle entité ainsi formée.

Aveva ajoute lundi que la nouvelle transaction, si elle aboutit, constituerait là aussi une OPA inverse ("reverse takeover", et que Schneider Electric détiendrait la majorité du nouveau périmètre d'Aveva.

Un porte-parole de Schneider Electric a refusé de faire un commentaire.

A la Bourse de Londres, l'action Aveva gagnait près de 10% à 1.858 pence vers 16h00 tandis qu'à Paris, Schneider perdait 1,65% à 54,32 euros.

Le groupe français avait annoncé le 20 juillet dernier qu'il investirait 550 millions de livres (756 millions d'euros) dans des actions nouvelles d'Aveva afin de prendre une participation de 53,5% dans le leader des logiciels industriels issu de ce rapprochement.

Mais mi-décembre, après plusieurs mois de due diligence, les deux groupes avaient abandonné leur projet de rapprochement, jugé trop complexe et trop risqué par les deux parties. La chute des cours du brut avait notamment soulevé des questions de valorisation, Aveva étant très exposé de par son activité aux marchés du pétrole et du gaz. (Bureau de Bangalore; Gilles Gillaume et Marc Angrand pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot)