13 juin 2016 / 11:52 / dans un an

GRAPHES-"Brexit Watch"-La livre recule, la volatilité s'envole

* Plus bas de huit semaines pour la livre, record de volatilité:

* bit.ly/1ZKu0NL

* Le rendement des gilts baisse encore, le Footsie résiste

* bit.ly/25SOCKB

13 juin (Reuters) - La livre sterling est tombée à un plus bas de huit semaines lundi et le coût de la couverture contre le risque de fortes fluctuations de la devise britannique contre l‘euro a atteint un plus haut record, à dix jours du référendum sur le maintien du Royaume-Uni au sein de l‘Union européenne.

Les organisateurs de paris ont revu à la baisse la probabilité d‘un vote en faveur du maintien au sein de l‘UE après de récents sondages montrant que le camp des partisans d‘une sortie pourrait l‘emporter.

La probabilité implicite d‘un vote pour le maintien du Royaume-Uni au sein de l‘UE est tombée à 64% lundi, soit une baisse de 14 points de pourcentage par rapport à la fin de la semaine dernière, selon l‘opérateur de paris Betfair.

Les fonds spéculatifs et les gérants de portefeuille cherchent de plus en plus à protéger leur exposition aux actifs libellés en sterling grâce aux produits dérivés. Les positions nettes à la baisse du sterling ont augmenté au rythme le plus élevé depuis près de cinq ans au cours de la semaine au 7 juin pour atteindre près de six milliards de dollars.

Un vote en faveur de la sortie lors du référendum du 23 juin pourrait entraîner une chute de 15% à 20% de la livre tandis qu‘une issue du scrutin favorable au maintien se traduirait par une hausse, mais d‘ampleur moins marquée, estiment des prévisionnistes.

“Nous nous attendons à ce que les prochains sondages fassent bouger la livre de manière beaucoup plus marquée que précédemment”, a dit Charalambos Pissouros, analyste chez IronFX Global.

“Si les nouveaux sondages continuent de montrer que l‘écart entre les deux camps se réduit au fur et à mesure que l‘on s‘approche du vote, le résultat va apparaître comme encore plus incertain et la volatilité sur le sterling va vraisemblablement augmenter encore.”

La volatilité implicite sur l‘euro/sterling à 1 mois , calculée sur la base des options qui couvrent la période du référendum et immédiatement postérieure, a atteint lundi 27,7% selon des données Reuters, au-dessus du précédent record de 25% remontant à la crise financière de 2008.

La volatilité implicite sur l‘euro/sterling à six mois atteint le même niveau, ce qui suggère que les intervenants de marché s‘attendent à une instabilité persistante de la devise après le référendum.

La volatilité implicite sur le sterling/dollar à un mois a bondi quant à elle à 28,15%, proche du pic de 2008 à près de 29%.

La nervosité n‘a pas épargné le marché au comptant sur lequel la livre est tombé sous 1,42 dollar, au plus bas depuis mi-avril, et a reculé de près de 1% contre l‘euro à 79,59 pence.

Graphique sur l‘évolution de la livre au comptant, de la volatilité implicite sur les options à 1 et 6 mois contre le dollar et du taux de change pondéré par les échanges extérieurs:

bit.ly/1ZKu0NL

Le risque d‘un Brexit domine les évolutions de marché depuis la fin de l‘année dernière et a entraîné une chute de 10% du taux de change de la livre pondéré par les échanges extérieurs entre la mi-novembre et la mi-avril.

Avec un déficit des comptes courants de 7% du PIB fin 2015, l‘économie britannique et la livre sont particulièrement vulnérables à tout mouvement potentiel de sorties de capitaux.

Les inquiétudes sur les conséquences d‘un éventuel Brexit ont d‘ailleurs contribué au ralentissement de la croissance au cours des derniers mois, favorisant un report des anticipations de hausse des taux directeurs et une baisse des rendements des gilts, dont les taux à dix ans sont tombés lundi à un nouveau plus bas de 1,209%.

L‘indice FTSE-100 de la Bourse de Londres affichait un recul de 0,67% vers 11h15 GMT, moins marqué que celui des valeurs de la zone euro, alors en recul de 1,36%.

Graphique sur l‘évolution du rendement à 10 ans des gilts, du CDS à 5 ans sur la dette souveraine britannique en dollar et du FTSE 100 comparé au StoxxE:

bit.ly/25SOCKB

Les spécialistes de la stratégie chez Deutsche Bank et JPMorgan ont réaffirmé lundi leur recommandation de “surpondérer” les actions britanniques, estimant que ces dernières feraient mieux que leurs pairs européennes en cas de sortie du Royaume-Uni de l‘UE, en raison notamment de la baisse de la valeur de la livre qu‘est susceptible de provoquer un tel résultat.

Le POINT sur le référendum du 23 juin sur l'avenir du Royaume-Uni dans l'UE : [tmsnrt.rs/1Ke31HF ]

Graphique sur les sondages d'opinion sur le Brexit : tmsnrt.rs/1Ke31HF

Pour les utilisateurs Eikon, la page dédiée au référendum du 23 juin: cpurl://apps.cp./cms/?pageId=brexit

Anirban Nag, Marc Joanny pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below