Eurowings dit avoir été approchée mais se veut sélective

vendredi 10 juin 2016 14h12
 

BERLIN, 10 juin (Reuters) - Eurowings, filiale de Lufthansa dont le groupe allemand espère faire un acteur de la consolidation du marché européen du transport aérien, a été approchée par plusieurs alliés potentiels mais ne souhaite pas avoir à restructurer des compagnies en difficulté, a déclaré vendredi son président du directoire.

"Il y a des options viables", a dit Karl Ulrich Garnadt, qui siège au directoire de Lufthansa et dirige Eurowings, lors d'une présentation aux investisseurs. "Nous disposons d'un tableau très clair de ce qui se passe sur le marché, nous avons été approchés mais aucune décision n'a été prise pour l'instant."

Eurowings a identifié deux catégories de partenaires potentiels: d'une part des compagnies en bonne santé qui desservent des destinations directes avec une base de coûts basse mais qui atteignent les limites de leur potentiel de croissance, d'autre part des compagnies petites ou moyennes qui souffrent de la concurrence des transporteurs à bas coûts sur leur marché intérieur, a expliqué le directeur du développement d'Eurowings, Max Kownatzki.

"Nous ne sommes pas le point de collecte des compagnies en difficulté qui ont besoin d'être restructurées", a-t-il ajouté.

Lufthansa a déjà engagé des discussions en vue de rapprocher Brussels Airlines, dont il est actionnaire, d'Eurowings, mais a écarté l'idée de prendre une participation dans le scandinave SAS.

(Victoria Bryan; Marc Angrand pour le service français)