LEAD 2-Yellen (Fed) prévoit encore des hausses de taux

lundi 6 juin 2016 21h07
 

(Actualisé avec nouvel angle, commentaire d'analyste,)

par Jonathan Spicer et Jason Lange

PHILADELPHIE, 6 juin (Reuters) - Janet Yellen, la présidente de la Réserve fédérale, a donné lundi un aperçu pour l'essentiel positif de la situation économique des Etats-Unis et fait savoir qu'une hausse des taux restait d'actualité mais, et cela a été noté par certains investisseurs, est restée muette sur le moment où elle pourrait se concrétiser.

"Je perçois de bonnes raisons de penser que les forces positives portant la croissance de l'emploi et une inflation plus élevée continueront de supplanter celles qui sont négatives. En conséquence, je pense que l'expansion de l'économie se poursuivra, que le marché de l'emploi s'améliorera encore et que le PIB croîtra avec modération", a-t-elle dit.

Concernant l'inflation, la présidente de la Fed a bon espoir de la voir progresser vers l'objectif de 2% de la banque centrale car, estime-t-elle, les cours pétroliers ont renversé leur tendance auparavant baissière, tandis que le dollar s'est stabilisé après une longue période de hausse.

Janet Yellen a ajouté que la statistique de l'emploi de mai, publiée vendredi dernier, avait été "décevante" et représentait une "surprise" mais elle a ajouté que les données économiques n'avaient un impact sur la politique monétaire que dans la mesure où elles modifiaient les perspectives économiques de la banque centrale à moyen et long termes.

Les Etats-Unis n'ont créé que 38.000 emplois le mois dernier, soit bien moins qu'on ne l'attendait, une statistique qui a eu pour effet d'annihiler pratiquement toutes les anticipations d'une nouvelle hausse des taux ce mois-ci.

Lors d'un discours prononcé à Philadelphie et marquant la dernière intervention publique d'un responsable de la Fed avant la réunion de politique monétaire des 14 et 15 juin, Janet Yellen a pris soin de ne donner aucune indication relative au calendrier de la remontée des taux, alors qu'elle avait dit le 27 mai dernier que l'institut d'émission devrait à nouveau resserrer sa politique monétaire "dans les mois à venir".

Même si la présidente de la Fed a souligné que des éléments inattendus pourraient remettre en cause ses anticipations, son discours fut dans l'ensemble positif puisqu'après avoir énuméré quatre risques principaux pour l'économie américaine - le ralentissement de la demande, celui de la productivité, l'inflation et les risques internationaux - elle les a minimisés.   Suite...