** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

lundi 6 juin 2016 07h47
 

PARIS, 6 juin (Reuters) - Après avoir chuté de quelque 2% la semaine dernière, les
principales Bourses européennes sont attendues en hausse modérée lundi à l'ouverture, dans le
foulée de la plupart des Bourses asiatiques et dans un contexte de bonne tenue des cours du
pétrole et de nombre de métaux.
    D'après les premières indications disponibles, le Dax à Francfort pourrait gagner
jusqu'à 0,1% à l'ouverture et le FTSE à Londres quelque 0,5%. 
    La Bourse de Tokyo recule de quelque 0,75% en fin de séance, réagissant à son tour aux
chiffres de l'emploi nettement inférieurs aux attentes aux Etats-Unis, une statistique qui avait
entraîné la baisse de l'Europe et de Wall Street vendredi et qui avait provoqué un vif repli du
dollar face aux principales devises internationales, dont le yen.
    Cette donnée semble exclure totalement la possibilité d'une hausse des taux de la Réserve
fédérale à l'issue de sa réunion politique monétaire des 14 et 15 juin alors que, avant la
publication de cet indicateur, les investisseurs étaient encore un sur cinq à parier sur un tour
de vis monétaire dans moins de 10 jours.
    Dans ce contexte, l'intervention de Janet Yellen, la présidente de la Fed, à 16h30 GMT
devant le World Affairs Council à Philadelphie sera particulièrement suivie.
    L'indice dollar se reprend de quelque 0,2% après avoir cédé vendredi près de 1,8%, sa
plus forte baisse en quatre mois. Sur l'ensemble de la semaine dernière, il a reculé d'environ
1,5%. 
    L'accès de faiblesse du dollar soutient les cours du brut et le Brent, également aidé par
des perturbations de l'offre avec les attaques d'installations pétrolières au Nigeria, est
repassé au dessus de la barre des 50 dollars.
    L'indice MSCI regroupant les valeurs d'Asie et du Pacifique (hors Japon) 
avance dans ce contexte de plus de 0,6%, porté notamment par la Bourse de Sydney et malgré le
léger recul des marchés actions chinois.
    
    PRINCIPAUX INDICATEURS ÉCONOMIQUES À L'AGENDA DU 6 JUIN : 
 PAYS    GMT    INDICATEUR                     PÉRIODE     CONSENSUS     PRÉCÉDENT
 DE      06h00  Commandes à l'industrie        avril       -0,5%         +1,9%
 EZ      08h30  Indice Sentix                  juin        7,0           6,2
   
    VALEURS À SUIVRE
    * SANOFI et son partenaire américain Regeneron REGN.O ont annoncé lundi des
résultats encourageants pour l'utilisation du dupilumab chez les patients atteints de dermatite
atopique modérée à sévère.    
    * AIR FRANCE. Les personnels navigants commerciaux de la compagnie hôtesses et
stewards) sont appelés à leur tour à la grève du 27 juillet au 2 août prochains pour peser sur
les négociations relatives à leurs règles de travail et de rémunération, a annoncé vendredi soir
l'intersyndicale PNC. Ce mouvement vient s'ajouter à celui des pilotes, dont l'intersyndicale
France a appelé jeudi à la grève du 11 au 14 juin pour défendre les rémunérations.,
 
    * EDF a convoqué pour le 26 juillet une assemblée générale extraordinaire sur son
projet d'augmentation de capital de quatre milliards d'euros. Le groupe tchèque CEZ a par
ailleurs a dit vendredi avoir soumis une offre non contraignante pour les actifs polonais de
l'électricien français.     
    * AXA, SCOR. Les crues et les inondations qui frappent une partie de la
France depuis le début de la semaine pourraient coûter aux assureurs au moins 600 millions
d'euros, l'équivalent du coût des pluies diluviennes d'octobre dernier sur le littoral des
Alpes-Maritimes, a indiqué vendredi à Reuters l'Association française de l'assurance (AFA).
    
    * VALEO a annoncé vendredi que la cotation de ses actions s'effectuera lundi sur
la base d'un cours de Bourse divisé par trois, conformément à son annonce du 26 mai.
. L'équipementier automobile, qui a clôturé à 134,55 euros vendredi à la Bourse de
Paris, a fixé au 8 juin la date de paiement des actions nouvelles.    
    * ACCORHOTELS. Le PDG du groupe hôtelier, Sébastien Bazin, a pris contact avec le
conglomérat chinois HNA pour faire échec aux ambitions de Jin Jiang, qui serait prêt à monter à
29% du capital, juste sous le seuil qui l'obligerait à lancer une offre publique d'achat,
rapporte le Journal du Dimanche. 
        
    * Tableau des principaux marchés mondiaux : 

 (Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison)