Personne ne comprendrait que des grèves perturbent l'euro-Hollande

dimanche 5 juin 2016 19h56
 

PARIS, 5 juin (Reuters) - François Hollande a déclaré dimanche que personne ne comprendrait que l'Euro 2016 de football, qui débute vendredi, soit perturbé par des grèves dans les transports, alors que le mouvement de contestation contre le projet de loi Travail se poursuit.

"Personne ne comprendrait que les trains ou les avions, je pense au conflit des pilotes à Air France, puissent empêcher le bon déroulement, non pas de la compétition - elle n'a rien à craindre - mais le bon déroulement des déplacements des spectateurs", a-t-il dit sur France Inter.

S'agissant du terrorisme, le chef de l'Etat a souligné que la "menace (...) existe (...), elle vaut hélas pour un temps qui sera long, donc il faut qu'on prenne toutes les précautions".

Mais "j'ai décidé qu'il fallait non seulement maintenir la compétition, (mais aussi) garder les 'fan zones' et faire en sorte que ce soit une fête européenne, une fête populaire et une fête sportive".

"Nous avons mis tous les moyens pour réussir", a-t-il encore déclaré en soulignant que 90.000 personnes étaient mobilisées pour la sécurité de la compétition. (Yann Le Guernigou, édité par Jean-Stéphane Brosse)