France-Sapin promet des économies pour baisser le déficit public

dimanche 5 juin 2016 18h13
 

PARIS, 5 juin (Reuters) - Le gouvernement trouvera les économies nécessaires pour compenser les nouvelles dépenses engagées cette année comme l'an prochain et le budget 2017 permettra de ramener le déficit public à 2,7% du PIB, comme la France s'y est engagée, a déclaré le ministre des Finances Michel Sapin.

"L'élaboration du budget pour 2017 commence à peine. Mais je peux vous assurer que les lois de Finances qui seront présentées à la rentrée permettront de faire face et d'être en mesure de ramener le déficit à 2,7% du PIB", dit-il dans une interview à paraître lundi dans Les Echos.

"Nous ferons les économies nécessaires", ajoute-t-il, "nous allons commencer à en discuter dans les prochains jours avec l'ensemble des ministères. La sécurité sociale et les collectivités locales continueront aussi à faire des efforts."

L'exécutif multiplie les annonces de nouvelles dépenses depuis le début de l'année, la dernière en date étant un geste de 2,2 milliards d'euros à destination des municipalités en 2017 , et s'expose aux critiques de l'opposition qui y voit des largesses préélectorales.

"Qu'on ne se trompe pas : il n'y a aucun guichet ouvert", assure Michel Sapin, "la Commission européenne pourra en juger dès l'automne prochain quand elle examinera notre projet de budget."

Pour 2016, avec un objectif de déficit public à 3,3% du PIB, le ministre fait valoir que les mesures qui n'étaient pas prévues lors de l'élaboration du budget se montent à un peu plus de quatre milliards d'euros.

"Cela ne remet absolument pas en cause notre capacité à réduire le déficit comme prévu. Nous avons gelé plus de 11 milliards d'euros de crédits, que nous avons placés dans la réserve de précaution. Comme chaque année, une partie d'entre eux sera annulée pour financer les dépenses exceptionnelles", dit-il.

(Yann Le Guernigou, édité par Eric Faye)