LEAD 1-Bercy aura son mot à dire sur la vente de Leroy Somer-sources

vendredi 3 juin 2016 19h13
 

* Leroy Somer fabrique des moteurs pour la marine française-sces

* Bercy sera consulté au titre de la loi sur les investissements étrangers-sces

* Emerson n'a pas ouvert la vente aux fonds d'investissement-sces

* Privilégie un repreneur industriel asiatique-sces (Actualisé avec réaction d'Emerson)

par Gilles Guillaume et Arno Schuetze

PARIS/FRANCFORT, 3 juin (Reuters) - Le gouvernement français aura sans doute son mot à dire sur le choix du repreneur de Leroy Somer, le fabricant français de moteurs électriques mis en vente par Emerson et pour lequel le groupe américain préfère pour l'heure une solution asiatique, a appris Reuters de plusieurs sources proches du dossier.

La division moteurs d'Emerson, mise en vente fin avril, inclut le britannique Control Techniques, spécialiste des systèmes d'entraînement pour l'industrie minière, les grues ou l'imprimerie, mais surtout Leroy Somer, leader mondial des alternateurs industriels et systèmes d'entraînement, basé à Angoulême (Charente).

Or le groupe français, racheté par Emerson en 1990, fournit des moteurs électriques à l'E-Mehari, la voiture électrique fabriquée par PSA à Rennes avec des batteries du groupe Bolloré, mais aussi à des navires et des sous-marins de l'armée française.

"Du fait du champ d'activité de Leroy Somer, la loi sur les investissement étrangers semble un passage obligé", a déclaré une des sources.   Suite...