June 2, 2016 / 12:52 PM / in a year

Principaux extraits de la conférence de presse de Mario Draghi

5 MINUTES DE LECTURE

VIENNE, 2 juin (Reuters) - Voici les principaux extraits de la conférence de presse donnée par Mario Draghi, le président de la Banque centrale européenne (BCE), laquelle a maintenu jeudi ses taux directeurs inchangés comme prévu.

Elle a par ailleurs annoncé une révision à la hausse de 0,1 point de sa prévision d'inflation pour 2016, à 0,2% et confirmé prévoir 1,3% d'inflation en 2017 et 1,6% en 2018.

La BCE a aussi annoncé qu'elle commencerait le 8 juin à acheter sur les marchés des titres de dette d'entreprises dans le cadre de sa politique d'assouplissement quantitatif.

Taux D'interêt inchangés

"Nous continuons de nous attendre à ce qu'ils demeurent à leur niveau actuel voire plus bas pour une période de temps prolongée et bien après l'horizon de nos achats nets d'actifs."

Stimulation supplémentaire

"Une stimulation supplémentaire (...) est attendue des mesures de politique monétaire qui doivent encore être mises en oeuvre et qui contribueront à rééquilibrer davantage les risques entourant les perspectives de croissance (...)"

Surveillance étroite De La stabilité Des Prix

"Le conseil des gouverneurs surveillera étroitement l'évolution des perspectives en matière de stabilité des prix et agira si nécessaire en utilisant tous les instruments disponibles dans le cadre de son mandat."

Pas D'effets De Second Tour Jusqu'à présent

"Non, nous n'avons pas constaté d'effets de second tour mais dans le même temps, et dans le contexte de ce que l'on pourrait qualifier de bonnes nouvelles concernant la croissance et l'emploi, nous ne constatons toujours pas de pressions sur le mécanisme de fixation des prix et des salaires, à l'exception peut-être de l'Allemagne."

Pas De révision De L'objectif D'inflation

"Certains disent qu'il faut réviser l'objectif d'inflation et simplement accepter que nous n'atteindrons jamais 2%. D'autres disent que nous devrions le relever, à 3% ou 4%, parce que cela traduirait une anticipation.

"Nous ne ferons ni l'un ni l'autre, pour différentes raisons (...) mais l'un comme l'autre affecterait la crédibilité de la banque centrale. Cela augmenterait immédiatement la prime de risque, ce qui pourrait provoquer une augmentation des taux d'intérêt réels."

Freins à La Reprise

"La reprise économique dans la zone euro continue d'être freinée par les faibles perspectives de croissance dans les marchés émergents, le nécessaire ajustement des bilans (...) et la lenteur du rythme de mise en oeuvre des réformes structurelles."

Brexit Et Autres Facteurs De Risque Pour La Croissance

"(Les risques sur la croissance) demeurent orientés à la baisse mais l'équilibre entre les risques s'est amélioré avec les mesures monétaires qui ont été prises et la stimulation encore à venir.

"Les risques baissiers demeurent liés à l'économie mondiale, au référendum britannique à venir et à d'autres risques géopolitiques."

Sur Le Brexit

"La BCE est prête à tout type de résultat.

"Le Royaume-Uni et l'Europe et la zone euro sont mutuellement avantageux, donc la position de la BCE est que le Royaume-Uni devrait demeurer au sein de l'Union européenne parce que l'Union européenne bénéficiera de son maintien, et nous croyons que le Royaume-Uni bénéficiera aussi de son maintien au sein de l'Union européenne."

Sur Une Fin Du Qe en Mars 2017

"Nous nous concentrerons sur les effets des programmes que nous avons mis en oeuvre (...) Les projections économiques de juin ne sont qu'un aperçu des conditions que nous avons constatées."

Sur Le Programme D'achats

"Le programme d'achats se déroule bien. Il y a des débats dans le marché sur les limites (qu'il pourrait rencontrer, NDLR). Nous n'en avons vraiment constaté aucune (...) Nous pouvons ajuster le programme de différentes manières afin de pouvoir respecter nos critères."

Taux zéro Et Bulles Sur Les Actifs

"C'est clairement une inquiétude comme cela l'est pour les épargnants aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, au Japon. Des taux d'intérêt bas ou nuls, voire négatifs, constituent la politique monétaire appropriée pour rétablir la reprise et la croissance (...) et avec cette reprise, les taux d'intérêt augmenteront avec le temps. La BCE a comme mandat d'assurer la stabilité des prix (...) et elle doit utiliser tous les instruments pour s'acquitter de ce mandat. (Marc Joanny pour le service français, édité par Marc Angrand)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below