France-Le gouvernement mise sur une division du front social

lundi 30 mai 2016 16h51
 

* Le gouvernement veut un accord à la SNCF et à la RATP

* La stratégie de sortie de crise de Valls et Hollande se précise

* La proximité de l'Euro met la pression sur le gouvernement

par Emmanuel Jarry

PARIS, 30 mai (Reuters) - Le gouvernement paraît désormais miser sur des concessions dans les négociations catégorielles en cours dans des entreprises comme la SNCF ou la RATP pour affaiblir le mouvement de refus du projet de loi Travail conduit par la CGT et Force ouvrière.

Selon une source syndicale, il ferait ainsi pression sur la direction de la SNCF pour aboutir rapidement à un compromis sur une nouvelle organisation du travail, dans la perspective de l'ouverture du trafic passagers à la concurrence.

Cela entraîne d'ailleurs des frictions entre le gouvernement et la direction, précise-t-on de même source. Ce que confirme implicitement une autre source proche des discussions : "Le gouvernement a absolument besoin de sortir par le haut."

Alors que la direction de la SNCF doit présenter un projet d'accord le 6 juin, les discussions se sont accélérées ce week-end et ont permis des avancées, notamment sur la question du repos des personnels roulants, a dit à Reuters le secrétaire général de l'Unsa, Luc Bérille.

Dès la semaine dernière, un sénateur socialiste jugeait possible une sortie de crise via, par exemple, des "accords salariaux" à la SNCF, à la RATP, mais aussi à Air France ou à l'aviation civile, où des grèves sont aussi prévues.   Suite...