Alibaba dit stop aux ventes de médicaments en ligne

lundi 30 mai 2016 15h06
 

SHANGHAI, 30 mai (Reuters) - Le géant chinois du commerce en ligne Alibaba a dit aux commerçants présents sur son site de vente en ligne Tmall de suspendre la vente de médicaments, évoquant une directive "urgente" d'un régulateur régional demandant l'arrêt des ventes de médicaments par des distributeurs hébergés sur les plates-formes d'un tiers.

Alibaba, dans un avis daté du 27 mai auquel Reuters à eu accès, a mentionné une directive de la branche de la province du Hebei de la China Food and Drug Administration (CFDA) concernant des "mesures urgentes de contrôle liées aux médicaments". La société n'a pas donné plus de précisions.

Cette directive inattendue intervient alors que Pékin mène une campagne de promotion des ventes de médicaments sans ordonnance, s'étant engagé à mobiliser les outils technologiques à disposition pour résoudre un certain nombre de problèmes tels que le prix élevé des médicaments et les longues files d'attente dans les hôpitaux. Actuellement, l'essentiel des ventes de médicaments est réalisé par les hôpitaux publics.

La directive s'applique uniquement aux ventes de médicaments sur les sites de commerce en ligne, a dit Alibaba. Mais ces sites représentent généralement le gros du trafic de ventes en ligne des pharmacies et des laboratoires. (John Ruwitch et Adam Jourdan; Juliette Rouillon pour le service français, édité par Patrick Vignal)