RESUME DE L'ACTUALITE A 11H30 GMT (28/05)

samedi 28 mai 2016 13h30
 

PARIS - A l'orée d'une semaine décisive dans l'épreuve de force entre le gouvernement et les opposants à la loi sur le Travail, Manuel Valls parie sur l'essoufflement du mouvement conduit par la CGT, avec l'appui de Force ouvrière et de cinq autres organisations.

"Quand un texte a été discuté, qu'il a suscité des compromis avec les partenaires sociaux, qu'il a été adopté à l'Assemblée nationale, je considère que ma responsabilité c'est d'aller jusqu'au bout", déclare le Premier ministre dans une interview publiée ce matin par Le Parisien.

Il n'y aura pas de retrait du texte porté par la ministre du Travail, Myriam El Khomri, ou de son article 2, le plus contesté, qui vise à décentraliser et généraliser le dialogue social au niveau de l'entreprise, poursuit-il.

Dans la matinée, le chef du gouvernement a réuni à Matignon des professionnels du secteur pétrolier et les ministres concernés. L'approvisionnement en carburants en France, perturbé par le mouvement contre la réforme du marché du travail, s'améliore mais la crise n'est pas encore terminée, a déclaré le secrétaire d'Etat aux Transports, Alain Vidalies à l'issue de ces échanges.

PARIS - Une cinquantaine de députés de gauche ont demandé à François Hollande de reprendre le dialogue avec l'ensemble des syndicats sur la loi Travail afin de trouver une sortie de crise. Comme la CGT et Force ouvrière, ils réclament le maintien de la hiérarchie des normes, qui donne la primauté aux conventions nationales et de branches sur les accords d'entreprise.

PARIS - Les manifestations et les grèves contre la loi Travail peuvent cesser dès lundi si François Hollande accepte de reprendre "tout à zéro" avec les partenaires sociaux, a déclaré hier à Reuters le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez.

---   Suite...