** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

vendredi 4 mars 2016 07h57
 

PARIS, 4 mars (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues vendredi en légère hausse à l'ouverture, dans un climat prudent à l'approche de la publication des chiffres de l'emploi aux Etats-Unis au mois de février, qui alimenteront le débat sur le calendrier que choisira la Réserve fédérale pour les hausses de taux à venir.

D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien, le Dax à Francfort et le FTSE à Londres devraient ouvrir en hausse d'environ 0,5%.

Après un début d'année turbulent, marqué par des inquiétudes pour la santé de l'économie mondiale et des craintes entourant le secteur bancaire, l'environnement global s'est apaisé avec un rebond des cours des ressources de base et une série d'indicateurs confirmant la solidité de l'économie américaine.

La tendance est soutenue notamment par les cours du brut, repartis vendredi à la hausse après l'annonce d'une nouvelle baisse de la production aux Etats-Unis .

La Bourse de Tokyo a bouclé vendredi une quatrième séance consécutive de hausse avec un bond 9,42% pour Sharp suite à un article du Nikkei évoquant des avancées en vue du rachat du groupe d'électronique par le taïwanais Foxconn, également appelé Hon Hai Precision Industry.

Wall Street a fini en légère hausse jeudi sous la conduite des banques et des valeurs de l'énergie qui ont poursuivi leur redressement récent dans le sillage des cours du pétrole, permettant à l'indice Standard & Poor's de revenir à son meilleur niveau depuis deux mois.

La statistique des créations d'emplois non agricoles de février sera publiée à 13h30 GMT, soit une heure avant l'ouverture de la Bourse de New York. Les économistes tablent en moyenne sur un solde net de 190.000 postes créés, contre 151.000 en janvier, ce qui confirmerait la résilience du marché du travail et conforterait le scénario d'une remontée progressive des taux de la Fed cette année.

Pour autant, les indicateurs publiés jeudi suggèrent que la Fed, dont la prochaine réunion de politique monétaire aura lieu les 15 et 16 mars, devrait rester prudente. Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont augmenté alors qu'elles étaient attendues en baisse, et l'enquête ISM sur le secteur des services a montré une contraction de l'emploi pour la première fois en deux ans.

"La probabilité d'une hausse des taux de la Fed en mars est très faible", juge Jeff Powell, directeur général de Polaris Greystone Financial Group.   Suite...