Macron met en garde Londres sur les migrants en cas de Brexit

jeudi 3 mars 2016 09h52
 

EDIMBOURG, 3 mars (Reuters) - La France autoriserait les migrants à se rendre en Grande-Bretagne et déroulerait un tapis rouge pour les banquiers quittant la City en cas de sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne ("Brexit"), prévient Emmanuel Macron dans une interview au Financial Times publiée jeudi.

"Le jour où cette relation se terminera, les migrants ne seront plus à Calais et le passeport financier fonctionnera moins bien", déclare le ministre français de l'Economie avant le 34e sommet franco-britannique d'Amiens.

Le "passeport financier européen" permet à un établissement financier agréé dans l'un des pays de l'Union d'exercer ses activités dans chacun des autres Etats membres.

Emmanuel Macron explique qu'un "Brexit" pourrait remettre en cause les accords du Touquet qui autorisent les Britanniques à contrôler sur le territoire français les migrants désirant se rendre outre-Manche.

Faisant écho aux propos du Premier ministre David Cameron, qui en 2012 avait proposé de "dérouler un tapis rouge" aux entreprises fuyant les impôts en France, le ministre ajoute: "Si je devais raisonner comme ceux qui déroulent des tapis rouges, je dirais que nous pourrions connaître quelques rapatriements en provenance de la City."

Emmanuel Macron estime encore qu'en cas de Brexit, "l'énergie collective de l'Union européenne serait consacrée au détricotage de liens existants, et non à la création de nouveaux liens".

A Bercy, on indique s'en tenir aux propos du ministre au quotidien, sans autre commentaire. (Elisabeth O'Leary; Jean-Stéphane Brosse pour le service français, édité par Marc Angrand)