Uber a creusé ses pertes à l'international en 2014

mercredi 2 mars 2016 19h03
 

AMSTERDAM, 2 mars (Reuters) - Les activités internationales d'Uber, la société américaine de services de voiture avec chauffeur, ont accusé une perte de 237 millions de dollars (218 millions d'euros) en 2014 contre -31,9 millions l'année précédente, un creusement qui s'explique par le développement de l'entreprise à travers le monde.

Ce chiffre, le dernier en date disponible, figure dans un document officiel transmis le mois dernier à Chambre de commerce néerlandaise. Le siège des activités internationales d'Uber se trouve à Amsterdam.

Selon Gareth Mead, porte-parole d'Uber, ce chiffre est le reflet d'une "entreprise en croissance rapide, investissant dans plus de personnes et de villes".

L'implantation de l'entreprise ne se fait pas sans heurts, rencontrant souvent la résistance de sociétés de taxis déjà en place.

Les services proposés par Uber sont aujourd'hui disponibles dans plus de 400 villes contre moins de 100 au début de 2014, a ajouté Gareth Mead.

Il y a deux semaines, le directeur général d'Uber, Travis Kalanick, a dit que la société perdait plus d'un milliard de dollars par an en Chine dans un contexte de guerre des prix avec son concurrent local Didi Kuaidi.

Selon le document déposé par le groupe, les activités internationales d'Uber ont réalisé un chiffre d'affaires net de 68,3 millions de dollars. Aucune comparaison n'est donnée pour 2013.

La perte de 2014 s'explique par 129 millions de dollars liés aux coûts de ventes, 36 millions de dollars de salaires et 129 millions de dollars au titre "d'autres dépenses opérationnelles".

Sur la base du prix du placement de certains de ses titres auprès d'investisseurs privés en 2014, la valorisation d'Uber est estimée à quelque 40 milliards ce dollars. (Toby Sterling, Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison)