ENCADRE-Les économistes promettent le pire à la GB en cas de Brexit

mardi 1 mars 2016 18h04
 

par Jamie McGeever

1er mars (Reuters) - Les économistes des grandes banques d'investissement internationales promettent le pire à l'économie britannique et à la livre sterling au cas où le référendum du 23 juin sur le maintien de la Grande-Bretagne au sein de l'Union européenne (UE) se soldait par une victoire du "non".

Vous trouverez ci-dessous un florilège de leurs prévisions.

UBS

"Nous estimons qu'un Brexit 'laborieux' aurait un impact négatif de près de trois points de PIB pour le Royaume-Uni sur la durée. Nous anticipons une hausse des taux par la Banque d'Angleterre en novembre, mais un vote en faveur de la sortie de l'UE devrait aisément la décaler dans le temps."

HSBC

"Le sterling pourrait chuter de 15% à 20% contre le dollar, poussant l'euro/sterling vers la parité et déclenchant une flambée de l'inflation de cinq points de pourcentage. La croissance de l'économie britannique serait réduite d'un à 1,5 point de pourcentage au cours de l'année suivante, voire même plus dans l'hypothèse peu vraisemblable d'une hausse des taux d'intérêt par la Banque d'Angleterre (en réaction aux conséquences du vote)."   Suite...