Dudley (Fed) voit les menaces s'accumuler sur l'économie américaine

mardi 1 mars 2016 08h21
 

1er mars (Reuters) - Le président de la Réserve fédérale de New York s'est déclaré mardi "moins confiant" que précédemment sur ses perspectives de croissance et d'inflation aux Etats-Unis, ce qui renforce l'idée d'une pause plus longue que prévu dans la politique de relèvement des taux de la Fed.

"En ce moment, je juge que l'équilibre des risques concernant mes prévisions de croissance et d'inflation pourrait commencer à pencher légèrement vers la baisse", a dit William Dudley selon la version écrite d'un discours qu'il devait prononcer lors d'une conférence en Chine conjointement parrainée par la Banque populaire de Chine et la Fed de New York.

William Dudley a toutefois maintenu sa prévision d'une croissance économique d'environ 2% cette année aux Etats-Unis, soit suffisamment pour faire reculer le chômage et redresser l'inflation vers l'objectif de 2% de la Fed. "Concernant l'équilibre, je suis d'une certaine manière moins confiant que je ne l'étais auparavant", a-t-il néanmoins déclaré.

William Dudley est un proche de Janet Yellen, la présidente de la Fed, et il dispose d'un droit de vote permanent au sein du comité de politique monétaire de la Réserve fédérale.

La poursuite des turbulences sur les marchés financiers "pourrait potentiellement conduire à une dégradation plus importante de mes prévisions", a-t-il dit. (Ann Saphir; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Véronique Tison)