Wall Street irrégulière dans les premiers échanges

lundi 29 février 2016 15h50
 

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur

NEW YORK, 29 février (Reuters) - Wall Street était irrégulière lundi dans les premiers échanges malgré la poussée des cours du pétrole et une nouvelle mesure d'assouplissement monétaire annoncée par la Chine pour relancer son économie.

Vers 14h40 GMT, l'indice Dow Jones perd 20,89 points, soit 0,13%, à 16.618,67. Le Standard & Poor's 500, plus large, cède 0,15% à 1.945,12 mais le Nasdaq Composite prend 0,03% à 4.592,32.

Le S&P avait terminé en léger recul vendredi mais il reste sur deux hausses hebdomadaires consécutives, avec un gain cumulé de 4,5% sur la période.

Et si, au cours de clôture de vendredi, il affiche un repli de 4,7% depuis le début de l'année, le S&P 500 est repassé au-dessus de sa moyenne mobile à 50 jours ce qui, selon certains courtiers, est un signe d'amélioration du sentiment des acteurs de marché.

L'indice de référence des gérants de fonds devrait ainsi terminer le mois de février sur un léger gain, interrompant une séquence de deux baisses mensuelles de suite et se remettant quelque peu de l'un des plus mauvais démarrages de son histoire.

La banque centrale chinoise a annoncé lundi avoir de nouveau abaissé le ratio des réserves des banques du pays, l'institut d'émission réduisant ainsi ce ratio pour la cinquième fois depuis février 2015 dans l'espoir de donner un coup de pouce à une économie en phase de ralentissement.

Les cours de pétrole avancent d'environ 1,5%, toujours soutenus par la décision de quatre pays producteurs de pétrole, dont au premier chef l'Arabie saoudite, de geler leur production de brut mais à condition d'être suivis par d'autres grands exportateurs.

Le compartiment énergétique (+0,38%) affiche la plus forte hausse sectorielle du S&P dans les premiers échanges. (Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Bertrand Boucey)