BOURSE-EDF soutenu par les propos de Ségolène Royal sur les centrales

lundi 29 février 2016 09h53
 

PARIS, 29 février (Reuters) - L'action EDF enregistre l'une des plus fortes progressions de l'indice SBF 120 lundi matin à la Bourse de Paris après que Ségolène Royal a dit être prête à autoriser un prolongement de 10 ans de la vie des centrales nucléaires françaises.

A 09h45, le titre gagne 2,96% à 9,711 euros pendant que le SBF 120 perd 0,87%.

"Les commentaires de Madame Royal ne sont pas une surprise en soi (...) mais le fait qu'elle le répète est une bonne chose", commente un trader en poste à Paris.

Un avis partagé par un autre trader en poste à Londres, qui ajoute: "pour une fois que Calamity Ségo ne fait pas baisser l'action..."

La ministre de l'Energie a déclaré dimanche qu'elle était prête à donner son feu vert au prolongement de dix ans de la vie des centrales nucléaires françaises, sous réserve d'un avis positif de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN).

Le PDG d'EDF Jean-Bernard Lévy avait annoncé mi-février que l'État avait donné son accord pour que son groupe modernise le parc actuel de façon à ce que la durée de vie de celui-ci qui a été conçu pour 40 ans soit montée à 50 et 60 ans, sous réserve que la sécurité nucléaire soit garantie.

"Le FT fait également état de désaccords au sein du conseil d'administration d'EDF au sujet d'Hinkley Point. C'est plutôt une bonne chose également puisque l'idée serait de reporter le projet pour limiter l'impact sur les comptes d'EDF", ajoute le trader londonien.

Selon le Financial Times, le projet de construction de deux réacteurs EPR à Hinkley Point, en Grande-Bretagne, pourrait être reporté d'un an alors qu'EDF cherche de nouveaux investisseurs pour le projet.

EDF devrait prendre avant la fin de l'année une décision définitive concernant ce projet, avait déclaré son PDG la semaine dernière. (Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)