LEAD 1-Migrants-Le référendum hongrois dans 150 jours au plus tôt

vendredi 26 février 2016 12h36
 

(Actualisé avec contexte, déclarations)

BUDAPEST, 26 février (Reuters) - La Hongrie pourrait organiser un référendum sur le plan imposant des quotas de migrants aux Etats membres de l'Union européenne au plus tôt dans 150 jours, a indiqué le ministre hongrois de la Justice, vendredi.

"Cela pourrait se faire au plus tôt dans 150 jours et au plus tard dans 250 jours", a dit Laszlo Trocsanyi.

Le Premier ministre hongrois Viktor Orban a proposé mercredi d'organiser un référendum dans son pays pour savoir si ses concitoyens étaient favorables au plan de relocalisation de migrants présenté l'an passé par la Commission européenne.

"De notre point de vue, l'Union européenne n'a aucune autorité pour ordonner une relocalisation obligatoire de personnes dans un pays quelconque. L'UE ne possède pas une telle autorité", a ajouté Laszlo Trocsanyi.

Pour le gouvernement hongrois, le plan proposé par l'Union européenne constitue une "effrayante réduction" des pouvoirs des Etats nationaux. Le ministre a expliqué que son pays souhaitait une Europe forte constituée par des nations souveraines fortes.

Il a justifié la légitimité du référendum proposé par Viktor Orban en prenant les exemples de l'Irlande, des Pays-Bas et de la Grande-Bretagne qui ont organisé ou qui vont organiser des consultations référendaires sur des sujets liés au bloc communautaire.

La Commission européenne a prévenu jeudi que cette initiative politique risquait d'être en contradiction avec la stratégie continentale déjà approuvée pour gérer la crise des migrants.

Pour le Haut commissariat de l'Onu aux réfugiés (HCR), cette initiative "est un coup porté aux efforts visant à mettre en oeuvre une approche européenne pour traiter la crise des réfugiés en se fondant sur la coopération, la solidarité et le partage de responsabilités".

(Gergely Szakacs; Pierre Sérisier pour le service français)