** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

vendredi 26 février 2016 08h07
 

PARIS, 26 février (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues en hausse vendredi à l'ouverture dans le sillage de Wall Street alors que les ministres des Finances et les banquiers centraux des pays du G20 se réunissent vendredi et samedi à Shanghai pour discuter des moyens de calmer les marchés et de relancer la croissance.

Le gouverneur de la banque centrale chinoise Zhou Xiaochuan a déclaré que Pékin disposait d'instruments et de marges de manoeuvre pour soutenir encore la croissance de la deuxième économie mondiale.

Les ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, a toutefois prévenu que les marges de manoeuvre en matière de politique monétaire et budgétaire étaient largement épuisées à l'échelle mondiale et il a appelé à de nouvelles mesures de réforme structurelle.

Après les récentes turbulences sur les marchés financiers internationaux, les investisseurs espèrent du G20 des mesures de soutien coordonnées à même d'éviter que le ralentissement de l'économie mondiale ne s'aggrave. Mais de telles attentes ont souvent été déçues par le passé.

A 07h00 GMT, le contrat à terme sur l'indice CAC 40 parisien gagne 0,79% sur sa première échéance. Le "future" sur le FTSE à Londres s'octroie 0,75%, celui sur le DAX de Francfort 1,07% tandis que le contrat pour l'indice Euro Stoxx 50, qui regroupe les principales valeurs de la zone euro, progresse de 1,11%.

La matinée devrait être animée par une nouvelle série de résultats notamment de BASF, d'Eni, de Telefonica et de Royal Bank of Scotland et parmi les indicateurs économiques la première estimation de l'inflation pour le mois de février et les indices du climat des affaires et du sentiment économique en zone euro pour le mois de février.

La Bourse de Tokyo a fini en hausse de 0,30% vendredi mais sous ses plus hauts en séance, soutenue par la progression de Wall Street et un affaiblissement du yen.

Wall Street a fini en hausse jeudi, soutenue par des achats à bon compte après la volatilité des dernières semaines et un rebond du pétrole, porté par l'annonce d'une nouvelle rencontre des pays producteurs d'ici la mi-mars.

Les cours du brut peinent toutefois à maintenir leurs gains vendredi et repartent à la baisse avec la persistance des inquiétudes liées à l'excédent d'offre sur le marché.   Suite...