United Tech voit trop d'obstacles à fusionner avec Honeywell

mardi 23 février 2016 09h02
 

(Actualise la dépêche de lundi soir avec l'annonce de United Tech)

23 février (Reuters) - United Technologies (UTC) a confirmé lundi soir avoir eu des discussions de fusion "préliminaires et exploratoires" avec Honeywell International , mais en ajoutant avoir conclu qu'un accord se heurterait à des "obstacles réglementaires insurmontables."

Les autorités de la concurrence pourraient opposer d'emblée un veto ou alors ordonner des cessions d'actifs au terme d'un processus d'examen forcément long et destructeur de valeur actionnariale, explique dans un communiqué le groupe propriétaire des moteurs d'avions Pratt & Whitney et des ascenseurs Otis.

Une source proche des discussions avait auparavant indiqué que les négociations n'étaient plus actives à l'heure actuelle.

Une fusion entre les deux groupes industriels donnerait naissance à un géant pesant plus de 90 milliards de dollars (81,71 milliards d'euros) de chiffre d'affaires. Cette entité combinerait cependant un fournisseur de moteurs pour avion, Pratt & Whitney, et un spécialiste des cockpits, Honeywell, ce qui en plus d'alerter les autorités de la concurrence pourrait nourrir l'opposition de Boeing et d'Airbus à un tel rapprochement.

"Si vous mettez ces deux entreprises ensemble, elles construiraient l'avion du nez jusqu'à la queue", a dit l'une des sources. "Boeing et Airbus n'accepteront jamais ça."

D'après CNBC, qui a le premier fait état des négociations, ces discussions se sont tenues au cours des deux dernières semaines à l'initiative de Honeywell et elles ont porté sur une transaction qui, si elle se concrétisait, verrait les actionnaires d'UTC empocher une prime, essentiellement en actions avec un complément en numéraire.

Le titre UTC a été lundi le principal moteur de la hausse du Dow Jones à Wall Street avec un gain de 4,69% à 92,37 dollars, même s'il a limité ses gains à la suite des précisions fournies par Reuters aux informations de CNBC.

L'action Honeywell a en revanche cédé 1,96% à 105,17 dollars après être dans un premier temps montée à un pic historique de 111,86 dollars.   Suite...