LEAD 2-Honeywell et United Technologies ont discuté d'une fusion

mardi 23 février 2016 00h14
 

(Actualisé avec sources, commentaires, contexte)

par Andrea Shalal et Greg Roumeliotis

22 février (Reuters) - Honeywell International et United Technologies Corp (UTC), équipementiers de constructeurs aéronautiques tels que Boeing et Airbus , ont discuté d'une éventuelle fusion mais UTC est convaincu que les autorités américaines de la concurrence rejetteraient une telle opération, a-t-on appris lundi de sources informées de ces négociations.

Les discussions entre ces conglomérats américains, également présents dans le domaine de la construction, ne sont pas actives à l'heure actuelle, a dit l'une des sources.

Une telle fusion donnerait naissance à un groupe pesant plus de 90 milliards de dollars (81,71 milliards d'euros) de chiffre d'affaires. Cette entité combinerait cependant un fournisseur de moteurs pour avion et un fabricant de cockpit, ce qui pourrait nourrir l'opposition de Boeing et d'Airbus à un tel rapprochement.

"Si vous mettez ces deux entreprises ensemble, elles construiraient l'avion du nez jusqu'à la queue", a dit l'une des sources. "Boeing et Airbus n'accepteront jamais ça."

D'après CNBC, qui a le premier fait état de ces négociations, ces discussions se sont tenues au cours des deux dernières semaines à l'initiative de Honeywell et elles ont porté sur une transaction qui, si elle se concrétisait, verrait les actionnaires d'UTC empocher une prime, essentiellement en actions avec un complément en numéraire. CNBC ajoute que l'issue des discussions n'est pas certaine.

Le titre UTC a été lundi le principal moteur de la hausse du Dow Jones à Wall Street avec un gain de 4,69% à 92,37 dollars, même s'il a limité ses gains à la suite des précisions fournies par Reuters aux informations de CNBC.

L'action Honeywell a en revanche cédé 1,96% à 105,17 dollars après être dans un premier temps montée à un pic historique de 111,86 dollars.   Suite...