Les victimes de San Bernardino entrent en scène contre Apple

lundi 22 février 2016 02h18
 

OAKLAND, Californie, 22 février (Reuters) - Des victimes de la tuerie de San Bernardino vont déposer une requête en soutien à la demande faite à Apple par le gouvernement américain de débloquer l'iPhone d'un des auteurs du massacre, a fait savoir dimanche l'avocat des victimes.

Stephen Larson, ex-juge fédéral désormais avocat, a fait valoir à Reuters que les victimes qu'il représente ont un intérêt à connaître l'information contenue dans le téléphone, qui dépasse la seule enquête du département de la Justice.

"Ils ont été ciblés par des terroristes et ils ont besoin de savoir pourquoi, et comment ceci a pu arriver", a-t-il dit.

Contacté il y a une semaine par les autorités judiciaires afin de représenter les victimes, il explique qu'il entend déposer une requête en soutien au gouvernement américain, d'ici début mai.

Contacté dimanche, un porte-parole du département de la Justice s'est refusé à tout commentaire.

L'attaque de San Bernardino avait fait 14 morts et 22 blessés le 2 décembre dernier. Les deux tueurs ont été abattus lors d'une fusillade avec la police.

L'entrée en scène des victimes représente un argument de poids pour le gouvernement américain dans son combat contre Apple, qui crypte ses téléphones pour protéger la vie privée des utilisateurs et qui refuse de fournir un programme permettant de contourner cette sécurité.

Le département de la Justice des Etats-Unis a déposé la semaine dernière un recours en vue d'obliger la société de Cupertino à se plier à une décision de justice lui ordonnant d'aider le FBI à décrypter l'iPhone d'un des auteurs du massacre de San Bernardino. (Dan Levine; Julie Carriat pour le service français, édité par Danielle Rouquié)