Allemagne/Nucléaire-Un rapport prône une responsabilité limitée

jeudi 18 février 2016 17h28
 

BERLIN, 18 février (Reuters) - Les exploitants de centrales nucléaires en Allemagne pourraient ne devoir assumer que des charges à long terme limitées pour couvrir le coût du démantèlement du parc nucléaire du pays, selon un document rédigé par une commission officielle que s'est procuré Reuters.

Le rapport montre que la commission créée par le gouvernement Merkel a pris en compte les préoccupations des quatre grandes compagnies d'électricité concernées (E.ON , RWE, EnBW et Vattenfall ), qui ont déjà inscrit dans leurs comptes près de 40 milliards d'euros de provisions pour couvrir la facture du démantèlement des réacteurs et du stockage des déchets nucléaires.

Toutes les centrales nucléaires allemandes sont censées fermer au plus tard en 2022.

Cette perspective alimente depuis plusieurs années les interrogations sur la capacité financière des compagnies d'électricité à faire face à cette échéance et à convertir les provisions comptables en dépenses réelles. Dans le cas contraire, l'Etat devrait en effet se substituer à elles, donc mobiliser l'argent public.

Le rapport que s'est procuré Reuters conclut qu'une responsabilité illimitée des producteurs d'électricité nucléaire se traduirait par des contraintes excessives qui, au final, ne serviraient pas l'intérêt général.

Le document ajoute cependant que les compagnies pourraient devoir passer des provisions supplémentaires et il se prononce en faveur de la création d'un fonds public chargé d'assumer les coûts à long terme du démantèlement.

Un porte-parole d'E.ON a déclaré ne pas vouloir commenter le rapport avant sa publication officielle. (Markus Wacket, avec Tom Kaeckenhoff à Düsseldorf; Marc Angrand pour le service français)