France-Le moral des dirigeants de PME/ETI en nette baisse

jeudi 18 février 2016 16h10
 

PARIS, 18 février (Reuters) - La hausse de la confiance des dirigeants de PME et ETI (entreprises de taille intermédiaire) a subi un coup d'arrêt en février en raison des incertitudes sur la croissance mondiale et des turbulences sur les marchés financiers, selon l'Observatoire OpinionWay-Banque Palatine-Challenges publié jeudi.

Leur niveau de confiance dans les perspectives de leur propre entreprise pour les six prochains mois qui évoluait sur des plus hauts depuis six mois est revenu à 76%, soit douze points de moins qu'en janvier et un plus bas depuis juin.

Dans le même temps, leur confiance dans l'économie mondiale a perdu cinq points à 43%, alors qu'elle avait culminé à 66% avant l'été. Et celle dans l'économie française recule de six points, à 37%.

Même s'ils restent majoritairement optimistes, la correction concerne surtout les dirigeants d'ETI, qui sont souvent présentes à l'international.

Et la baisse de confiance déteint sur les prévisions d'activité des chefs d'entreprise interrogés, elles aussi en retrait.

La part des PME-ETI qui pensent atteindre un chiffre d'affaires plus élevé en 2016 qu'en 2015 a ainsi nettement diminué (42%, soit -7 points) mais reste néanmoins supérieure à sa moyenne du second semestre 2015.

Leurs perspectives d'investissement suivent le même chemin, l'indice qui les mesure reculant de sept points par rapport à son record de 116 établi en janvier.

L'étude a été réalisée auprès d'un échantillon représentatif de 303 dirigeants d'entreprises, dont le chiffre d'affaires est compris entre 15 et 500 millions d'euros, interrogés par téléphone entre le 25 janvier et le 5 février.

L'enquête complète bit.ly/1OhZAKL (Yann Le Guernigou, édité par Sophie Louet)