RPT LEAD 1-Puma voit l'avenir au féminin avec le concours de Rihanna

jeudi 18 février 2016 12h21
 

(Répétion mastic)

HERZOGENAURACH, 18 février (Reuters) - La forte demande pour les chaussures de sport conçues en partenariat avec la chanteuse Rihanna a aidé Puma à atteindre un chiffre d'affaires supérieur aux attentes au dernier trimestre 2015 et l'équipementier sportif s'est dit jeudi optimiste pour 2016, année bien remplie en événements sportifs.

Après avoir perdu des parts de marché face à ses concurrents Nike et Adidas, Puma tente une percée sur le marché des vêtements de sport féminins avec l'aide de Rihanna, l'interprète des tubes "Umbrella" ou "Diamonds" nommée pour l'occasion directrice artistique.

"L'avenir est féminin (...) Nous voyons de plus en plus de femmes faire du sport, dans le monde entier", a déclaré Bjorn Gulden, président du directoire de la filiale de Kering , en conférence de presse.

Puma a annoncé un chiffre d'affaires trimestriel en hausse de 11,5% à taux de change constant, à 879 millions d'euros, dépassant les prévisions des analystes qui donnaient en moyenne 839 millions.

Le bénéfice d'exploitation (Ebit) a progressé de 2,6% à 10,9 millions d'euros, dépassant le consensus qui était de 6,5 millions, bien que la perte nette, de 4,3 millions d'euros, ait été plus lourde que les deux millions attendus.

Les ventes de chaussures ont augmenté de 11% à taux de change constant, poussées notamment par les chaussures de course et le lancement de tennis à semelle compensée inspirées des classiques de la marque et dessinées par la chanteuse.

Les vêtements ont connu une croissance encore plus forte, de 15,3%. Le partenariat avec Rihanna vise à profiter de l'engouement féminin pour le sport et de la mode des vêtements de sports portés en dehors des gymnases.

Fort occupé par un calendrier 2016 chargé, Jeux Olympiques de Rio, Euro 2016 et Copa America, Puma prévoit une croissance du chiffre d'affaires dans le haut d'une fourchette à un chiffre, ainsi qu'un bénéfice d'exploitation et un bénéfice net en progrès.

Après être montée immédiatement à la suite des résultats, l'action perd 2% en Bourse de Francfort vers 10h50 GMT, tandis que l'indice Dax gagnait 0,9% au même moment.

(Jörn Poltz et Emma Thomasson, avec Pascale Denis; Julie Carriat pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)