TF1-Marché publicitaire en baisse, nouveau rachat d'actions

jeudi 18 février 2016 08h13
 

PARIS, 18 février (Reuters) - TF1 a annoncé jeudi un chiffre d'affaires et des recettes publicitaires en baisse au quatrième trimestre, alors que le groupe privé de télévision change de dirigeant avec l'arrivée au poste de PDG de Gilles Pélisson.

En 2015, le groupe a vu son chiffre d'affaires diminuer de 4,2% à 2,004 milliards d'euros alors que les revenus publicitaires de ses chaînes gratuites ont reculé de 1,4% à 1,55 milliard d'euros. Le résultat opérationnel ressort à 141,2 millions d'euros et le résultat net à 103,3 millions.

Le marché tablait en moyenne sur un chiffre d'affaires de 2 milliards d'euros, un résultat opérationnel de 132 millions d'euros et un résultat net de 92 millions, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Le groupe s'attend à une stabilité du marché net de la publicité télévisuelle en France en 2016.

Gilles Pélisson, ancien PDG d'Accor prend les rênes du premier groupe privé de télévision dans un contexte tendu marqué par un marché publicitaire morose, une explosion de la concurrence avec bientôt 26 chaînes gratuites et des téléspectateurs de moins en moins fidèles à leur poste de télévision.

Si TF1 a continué de rafler l'an dernier 99 des 100 meilleures audiences, sa part d'audience s'est encore érodée pour tomber à un plus bas historique à 21,4% contre 22,9% en 2014.

Sous la houlette de Nonce Paolini, aux manettes depuis 2007, la filiale de Bouygues a riposté en étendant sa présence sur la télévision gratuite à quatre chaînes - bientôt 5 avec LCI - tout en réduisant rigoureusement ses coûts.

TF1 n'a toutefois pas encore convaincu sur sa stratégie dans le numérique tandis que son incapacité à tirer profit d'une trésorerie généreuse atteignant 700,8 millions d'euros l'an dernier a déçu, même si le groupe a réussi récemment à mettre la main sur le groupe Newen, producteur du programme à succès "Plus Belle La Vie".

Cette opération devrait avoir un impact de l'ordre de 300 millions d'euros sur la dette du groupe au 31 mars 2016.   Suite...